Historique

Le groupe de Sapeurs a toujours existé dans toutes les marches folkloriques.

La marche folklorique d’Ham-sur-Heure perdure à travers les siècles depuis 1638, de sorte qu’il est difficile de situer la date de fondation du groupe des sapeurs d’Ham-sur-Heure.

De mémoire plus récente, au lendemain de la seconde guerre mondiale, après des 5 années de frustration et de souffrance, le folklore fut remis à l’honneur et l’on décida de « remarcher » à la Saint-Roch, c’est-à-dire le dimanche qui suit le 15 août, selon la tradition connue des plus âgés.

Mais les équipements étaient en mauvais état. Aussi, en 1948, lors de la traditionnelle halte à « la chapelle des Trois Arbres », les Sapeurs interpellèrent leur sergent en lui demandant si l’on devait continuer les prestations avec ces « froques ». Le sergent consentit à renouveler les uniformes et à constituer un comité pour gérer les activités du groupe.

C’est donc le 4 septembre 1948 que fut organisée la première réunion avec la constitution d’un comité (Elaboration des statuts). Le sapeur Louis Kirkels, tailleur de métier, fut sollicité pour confectionner les nouveaux uniformes. La cotisation prévue pour payer son costume fut à l’époque de 100 fr. par mois.

A la Saint-Roch 1949, les Sapeurs appelés « Les Vrais Sapeurs d’Ham-sur-Heure » défilèrent avec des uniformes flambant neuf, des tabliers blancs en toile avec cocardes rouges pour le dimanche, roses pour le lundi et des gants blancs en coton.

En 1957, lors de la remise en question du comité de la marche Saint-Roch (les membres trop âgés de ce comité n’étaient plus actifs), et à l’initiative de feue Madame la Comtesse d’Oultremont, on reconstitua un comité.

Donc la comtesse, marraine du peloton, convoqua une délégation de sapeurs à qui elle offrit un magnifique drapeau avec l’aigle et le sabre pour le premier officier porte-drapeau qui reçu un nouveau costume. Quelques années plus tard, elle offrit aussi la masse au peloton des sapeurs.

On constitua une garde au drapeau composée de 8 sapeurs avec fusils, alors que les sapeurs portent des haches.

Le groupe de Sapeurs est le plus ancien peloton de la marche Saint-Roch d’Ham-sur-Heure. Différentes transformations dans l’uniforme se succéderont jusqu’à ce jour (guêtres en toile ; tablier et gants en cuir ; ceinturon et giberne).

A l’heure actuelle, entre 50 et 55 hommes sont chaque année réunis pour participer aux festivités de la Marche Saint-Roch le dimanche et le lundi après le 15 août.

Ils ont fait quelques déplacements remarquables et remarqués, entre autres :

  • à la marche Saint Valère à Onhaye ;
  • à Jemappe ;
  • au gala du folklore wallon, au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles ;
  • aux fêtes de Wallonie, au Palais des Beaux-Arts e Charleroi;
  • à Amsterdam
  • à Cambrai;
  • etc